Random Article


 
anfa actu
 

 

PLAN DE DEVELOPPEMENT

B
asé sur une approche novatrice en termes de transversalité, d’intégration et de cohérence des interventions publiques, sa Majesté le Roi Mohammed VI,  a présidé, vendredi au Palais Royal à Casablanca, la cérémonie de lancement du plan de développement de la région du Grand Casablanca (2015-2020). Ce plan prétentieux s’inspire des expériences pilotes de certaines villes mondiales qui ont fait leur preuve en matière de gestion et de planification. 

S’inscrivant dans le cadre des hautes orientations royales, ce nouveau plan tend à consolider le positionnement économique de la région pour en faire un véritable centre financier international à travers la mise en œuvre d'une série de projets ambitieux d'une valeur globale de 33,6 milliards de DH.

Cet ambitieux plan de développement de la métropole s'articule autour de quatre axes stratégiques à savoir l'amélioration du cadre de vie de la population casablancaise, l’optimisation la mobilité aussi bien en termes de temps d'attentes et de déplacement que de coût, excellence économique et développer une offre de divertissement différenciée et réelle. L'objectif étant d'ériger Casablanca au rang de métropole attractive, agréable à vivre, en concordance avec les besoins et attentes de ses habitants.

Ce premier axe porte notamment sur le renforcement des centres et structures de proximité, la généralisation de l’enseignement primaire, l’amélioration des conditions d’habitat et la généralisation de la couverture des réseaux d’eau potable, d’électricité et d’assainissement, l’accompagnement du secteur non-formel, la réhabilitation des établissements de santé, la création d’un centre de gestion des interventions d’urgence et des opérations de secours, la protection de l’environnement. Ensuite, le second porte sur le renforcement de la mobilité au niveau de la région à travers l’extension de la ligne du Tramway, le développement du parc d’autobus, l’aménagement des routes urbaines, provinciales et des autoroutes, et la réalisation d’ouvrages d’art et de tunnels. Par ailleurs, le troisième axe a pour objectif la promotion de l’attractivité économique de la région à travers la restructuration des zones industrielles actuelles, l’aménagement de nouvelles zones industrielles, de services et de logistique, et l’amélioration du climat d’affaire. Il sera financé dans le cadre d’un partenariat entre le secteur privé et public. Quant au quatrième axe, 2 milliards DH lui sont attribut afin de réserver la place de la région en tant que destination nationale et internationale de commerce et de loisirs, et de zone d’accueil des grandes manifestations. Il est prévu dans ce cadre la construction d’un grand théâtre, d’un village de sport, la mise à niveau du Complexe Mohammed V et de l’espace « La Casablancaise », la réhabilitation du littoral, de la forêt Merchich et du Zoo d’Ain Sbaâ.

Les axes stratégiques définis par le Plan de développement de Casablanca montrent qu'il s'agit bien d'un projet intégré qui mobilisera des fonds importants, plaçant l'élément humain au centre des préoccupations et touchant l'ensemble des domaines économique, social, sportif et culturel dont le but est d'ériger la capitale économique du Royaume en un espace attractif aussi bien pour les habitants que pour les investisseurs et les touristes.