Random Article


 
anfa actu
 

 

Paris Nouvelle Vague by Cartier

D
es bijoux de caractère, ultra-personnels, tous marqués par l’aura créative de Paris : son rythme, ses faubourgs, ses fêtes, le baroque ajouré de ses dômes de métal, le froufrou incendiaire de ses nuits, les délices exquis de ses confiseries joyeuses.

Un Paris où l’on ose se jouer de l’or, martelé, godronné, ajouré, grillagé, torsadé.
Un Paris qui métisse pierres dures, pierres fines, pierres précieuses et qui maîtrise avec brio tous les codes de son savoir-faire : volume, laque, mobilité.
L’allure dicte le ton de ces bijoux percutants, modernes et décalés d’un grain de folie.

Collection pour connaisseuses, intimes du pavé parisien, de ses nuits de fastes, de ses péchés de gourmandise, de ses balades désinvoltes…

La gourmandise de Cartier
Paris succombe à la tentation de bagues rebondies, irrésistibles comme des sorbets de chrysoprase, de jade noir et de calcédoine en cornet d’or godronné. Délices exquis pour un goûter joaillier qui s’enchante de sautoirs à la chantilly en volutes de perles de culture, spinelles et morganite.

À toute heure, les envies de la Parisienne se nappent de grappes confites en pendentifs et de bagues choux enrobées de cabochons de calcédoine, de lapis-lazuli, d’aigue-marine, de turquoise et de pierre de lune.

Cartier flâne
sur le pont des Arts et cadenasse ses maillons d’améthystes, d’aigues-marines, de tourmalines et de spinelles.

Au fil de la Seine, Paris aime le mouvement de l’onde qui se déploie en bracelets vibrant de modernité, de laque noire et de diamants.

Plus loin sur la rive, les arches et les dômes démultiplient leur structure ajourée d’or et d’immense légèreté en bagues monumentales et en bracelets vertigineux.

Enfin, le rouge, couleur fétiche de Cartier, laque l’intérieur de bagues et de bracelets doublés d’une sophistication secrète.